L'évolution de la planche à voile

Publié le par ventsportperformance.over-blog.com

 

 

Evolution de la pratique


 

          La planche à voile a donc été inventée dans les années 60 et s'est considérablement développée jusqu'à aujourd'hui.

  


          funboard-pratique-jeune.png

funboard-pratique-moderne.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          En France, le sport atteint son apogée dans les années 1980, le nombre de pratiquants est alors de 400 000, puis le nombre de pratiquants a fortement diminué. On en recense environ 30 000 aujourd'hui.

Quoi qu'il en soit, la planche à voile est devenue plus qu'un divertissement, c'est devenu un sport demandant une certaine exigence physique et technique.

 

« Quand on est au planning, on ne navigue plus, on plane au dessus de l'eau » répond Hoël  lorsqu'on lui parle des sensations que lui procure ce sport.



Évolutions du matériel :


 

           Depuis Jim DRAKE et Hoyle SCHWEITZER, on  cherche à améliorer la performance de ce nouveau sport.  Dans le Pacifique des amateurs de sensations fortes recherchent la vitesse et surfent dans les vagues. La dérive est alors supprimée et l'aileron agrandi. Ainsi la maniabilité de la planche à voile est améliorée.


Quelques dates :


- 1977, allant de plus en plus vite, les véliplanchistes éprouvent des difficultés a garder les pieds sur la planche. Les hawaïens inventent alors les footstraps : c'est le début du funboard (pratique actuelle de la planche à voile).

On affronte des vagues de plus en plus grosses et on gagne toujours en vitesse.

- 1979, deux records de vitesses sont établis : 19,2 nœuds (35,5km/h) et 24,45 nœuds (45,1 km/h). C'est grâce à des passionnés comme Arnaud de Rosnay, Robby Naish, Matt Schweitzer (le fils de l'inventeur de la planche à voile) et Mike Waltze que le sport évolue. En raccourcissant les planches, en les allégeant et en réduisant leur volume, la vitesse et les sensations augmentent.

- 1983, on dispose des lattes sur les voiles pour leur donner plus de rigidité et plus de puissance.

- 1986, la marque Gastraa invente les "cambeurs", cette nouveauté permet de « creuser » la voile et de lui donner un profil plus marqué (voir schéma). La puissance de la voile est ainsi augmentée et l'aile devient plus stable. La vitesse atteinte est alors 39,6 nœuds (73,7 km/h )

- Entre 1987 et 1989, plusieurs changements ont lieu :

      - Au niveau de la fabrication des voiles, le monofilm apparaît. Il s'agit d'une matière plastique moins déformable que le tissu, plus légère, et qui ne prend pas l'eau.

       - On utilise pour la fabrication des planches le procédé de sandwich qui diminue leur poids et améliore leur solidité.

       - Une attache pour les wishbones, plus simple d'utilisation et qui tient mieux sur le mat est créée.

 

               L'évolution des mats se traduit principalement par des changements de matériaux. Les premiers sont en fibre de verre et manquent de souplesse et de solidité. On utilise ensuite l'aluminium, plus souple, mais plus lourd. C'est enfin le carbone, une matière souple, résistante et légère qui est utilisé.

   Les wishbones sont raccourcis et les mats allongés, la forme des voiles actuelles est alors née.

Les planches les plus modernes sont en Kévelar et en carbone, avec des couches en fibre de verre et en plastique dur (voir schéma). Elles sont fabriquées avec un procédé de sandwich. Une marque, loftsails, a récemment créé des mats avec un diamètre plus petit, 4cm au lieu de 7, pour améliorer la pénétration dans l'air et en réduire le poids.

 

 

 

Image coupe planche

Composition d'une planche moderne

 


Publié dans planche à voile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
voir mon blog(fermaton.over-blog.com)
Répondre