L'évolution du parapente

Publié le par ventsportperformance.over-blog.com

 

 

    

L'évolution de la pratique :

 

 

Le nombre de parapentiste évolue fortement de 1974 à 2000 puis se stabilise : il est de 25 000 licenciés FFVL en 2010.

 

Les différentes formes de pratiques sont :

  • - Le Soaring (principalement en bord de mer), on utilise le vent de mer tout en restant près du relief.

  • - Le vol montagne est la forme de pratique la plus classique, elle consiste à utiliser les vents dynamiques et thermiques pour se déplacer.

  • - Le vol de plaine, le parapentiste décolle alors grâce à un treuil.

Les compétitions se déroulent sous forme d'épreuves de distance ou de voltige.



De nouvelles pratiques dérivées comme le speed riding ou la mini voiles (14, 16 m² ) apparaissent. La mini-voile permet d'élargir les conditions de vols; on peut voler par vents plus forts (60 km/h et plus).



  Aujourd'hui, des projets autrefois inimaginable ont été réalisés :

- en 2010, une quinzaine de pilotes et deux biplaces ayant décollé de la vallée ont réussi à se poser au sommet du Mont Blanc (4807 mètres) ;

- la plupart des sommets ont été « volés » ;

- le record de distance dépasse les 350 km

 

 

 

 

Évolutions des matériaux :

 

Les matériaux utilisés ont énormément progressé ce qui explique en grande partie l'amélioration constatée des performances :

  • - le tissu plus léger, plus solide et plus résistant aux ultra-violet

  • - les suspentes, plus légères et plus solides (donc moins nombreuses : effet de trainée)


Évolutions du matériel :

 

       A l'origine, on utilise des voiles de parachute rectangulaires à caisson (parafoil), la finesse est alors

inférieure à 2.

Ensuite, des voiles spécifiques sont mise au point : la randonneuse possède 7 caissons, c'est une voile rectangulaire avec une finesse voisine de 3.


Quelques dates :


    - En1987 apparait la voile à 9 caissons

Cette même année, création de l'ACPUL ( Association des Constructeurs de Planeurs Ultra Légers ), dans le but de promouvoir la sécurité du parapente et de mettre en place les procédures de test du matériel nécessaires à ce but : élaboration de normes AFNOR; critères de contrôle et de fabrication; essais avec simulation d'incidents de vols (SIV).

    - De 1988 à 1990 : création de nombreuses marques; évolution des profils : le bord d’attaque est plus fin, le nombre de caissons augmente, l’extras dos devient plus vouté, mise en évidence des effets de trainée et évolution des suspentes et des suspentages.

    Les profils deviennent elliptiques, de plus grand allongement et améliorent ainsi la performance.

   Le développement de la compétition permet l’amélioration des voiles « tout public »; les voiles sont classifiées par niveau de pratique.



Récemment les voiles de compétition sont devenues des objets performants approchant « 12 » de finesse.Les voiles «  tout public » permettent sécurité et performance. 99 % des accidents semblent dus à une erreur d’appréciation humaine ou à une faute de pilotage (une dizaine de morts par an) ; la sécurité passive a été améliorée par  le perfectionnement des sellettes, l’adjonction « d’air bag » et l’obligation, dans de nombreuses pratiques, de parachutes de secours.



Depuis son origine, l'évolution principale dans le domaine du parapente se traduit donc par le passage d'ailes peu performantes et peu sécuritaires à des ailes accessibles, performantes et fiables.

Publié dans parapente

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article